Français
English
Recherche
L’AGENCE
ACTUALITÉS
ARCHIVES
RÉFÉRENCES
CONTACTS



TOUTE L'ANNÉE
EN COURS
À VENIR



ARCHITECTURE
URBANISME

ART MODERNE
ART CONTEMPORAIN

DESIGN / MODE
ARTS DÉCORATIFS

HISTOIRE
CIVILISATION

JARDINS
PATRIMOINE
PHOTOGRAPHIE
MÉCÉNAT CULTUREL



CONFÉRENCE
EXPOSITION
LIVRE
PRIX
SAISON CULTURELLE FESTIVAL



28 rue de Sévigné
75004 Paris
T. +33 1 42 72 60 01
F. +33 1 42 72 50 23



N'hésitez pas à consulter et à télécharger notre programme complet des actualités de l'agence… autant d’opportunités de nous croiser et de travailler ensemble !

 



DU 28 JANVIER AU 2 AVRIL 2016
RICHARD SERRA RAMBLE DRAWINGS

GAGOSIAN GALLERY PARIS

Gagosian Paris est heureuse de présenter Ramble Drawings  de Richard Serra. Après la première exposition de cette série à Gagosian New York en septembre 2015, la galerie de la rue de Ponthieu exposera un tout nouvel ensemble d'oeuvres.



Dereen O'Sullivan / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Gagosian Gallery 

4, rue de Ponthieu

75 008 Paris

T. 33 (0) 1 75 00 05 92 

F. 33 (0) 1 70 24 87 10




DU 24 JANVIER AU 17 AVRIL 2016
(RE)OUVERTURE DE LA FONDATION CLÉMENT

FONDATION CLEMENT, MARTINIQUE

La Fondation Clément inaugure ses nouveaux espaces d'exposition conçus par l’agence Reichen et Robert & Associés et l’exposition inaugurale Hervé Télémaque, conçue et réalisée par le Centre Pompidou, en collaboration avec la Fondation Clément.

Fondation d’entreprise de GBH, la Fondation Clément mène des actions de mécénat en faveur des arts et du patrimoine culturel dans la Caraïbe. 

Initiative privée de grande ampleur en faveur des talents dans le domaine des arts plastiques et visuels, la Fondation Clément a pour objectif d’offrir une meilleure visibilité et une plus large diffusion aux artistes de la Caraïbe, étant confrontés à des contraintes propres à leur situation géographique et à leur environnement insulaire.




Dimitri Besse // dimitri@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

HORAIRES 

9h à 18h, dernière entrée à 17h 

ACCÈS 

Dans le bourg du François prendre la RD 6 en direction du Saint-Esprit. Entrée sur la gauche à deux kilomètres. 

Les activités de la Fondation Clément sont en accès libre. 

RENSEIGNEMENTS 

www.fondation-clement.org 

facebook.com/fondationclement 

Tel: 05 96 54 75 51 




DU 20 JANVIER AU 2 MAI 2016
MADE IN ALGERIA - GENEALOGIE D'UN TERRITOIRE

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

L’exposition Made in Algeria, généalogie d’un territoire est le fruit d’une étroite collaboration entre l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

Il s’agit de la première exposition d’envergure consacrée à la représentation d’un territoire, l’Algérie. Made in Algeria montre comment l’invention cartographique a accompagné la conquête de l’Algérie et sa description.

L’exposition réunit un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques ainsi que des œuvres d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien. Près de 200 pièces sont présentées provenant des plus grands musées français et étrangers ainsi que des créations contemporaines inédites… Un ensemble de cartes originales, d’une qualité esthétique rare, est pour la première fois montré au public. 

Commissariat général :

Zahia Rahmani, responsable du domaine Arts et mondialisation à l’Institut national d’histoire de l’art

Jean-Yves Sarazin, Directeur du département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France.

Scénographie : Cécile Degos



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse



DU 14 JANVIER AU 28 FÉVRIER 2016
JEAN NOUVEL / CLAUDE PARENT, MUSÉES À VENIR

GALERIE AZZEDINE ALAIA

Azzedine Alaïa, créateur de génie et grand ami des artistes, dévoile, dans sa galerie, une exposition inédite : Jean Nouvel / Claude Parent, Musées à venir, qui réunit dans une conversation deux figures de l’architecture française.

Quatre projets de musées conçus par Jean Nouvel, et quatre conçus par Claude Parent sont à découvrir. Aucun d’entre eux n’a, à cette date, été réalisé. Ils proposent une traversée des quarante-cinq années qui viennent de s’écouler dans l’œuvre des deux architectes et invitent à une réflexion sur le rôle du musée dans nos civilisations.

De l’Institut du Monde Arabe au Louvre Abu-Dhabi, en passant par la Fondation Cartier et le Musée du Quai Branly, Jean Nouvel est reconnu comme un des plus grands bâtisseurs de musées du monde contemporain. Claude Parent, considéré quand à lui comme un architecte « utopique », s’est sans cesse posé la question du rapport des hommes à leur passé. Ce sont leurs approches, à la fois divergentes en apparence et dialoguant constamment, qui se trouvent révélées.

Apparaissent également des méthodes de travail distinctes. Dessins, maquettes, images de présentation et vues en trois dimensions provenant des archives des Ateliers Jean Nouvel, des archives de Claude Parent et de prêts de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, nous aident à mieux comprendre leurs démarches. De nouveaux dessins de 2015 sont également présentés.



Dereen O'Sullivan // dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Galerie Azzedine Alaïa

18, rue de la Verrerie

75 004 Paris




DU 11 DÉCEMBRE 2015 AU 10 AVRIL 2016
OCTAVE DE GAULLE-CIVILISER L'ESPACE

MUSEE DES ARTS DECORATIFS ET DU DESIGN DE BORDEAUX

 

Deuxième exposition du cycle d’invitations aux jeunes diplômés de design, Octave de Gaulle - Civiliser l'espace rend compte d’un projet expérimental dévoilé pour la première fois au public.  

La question de ce qui se passe dans le ciel s’est imposée à l’humanité dès son éveil. Elle traverse l’histoire.

Depuis deux ans, le designer Octave de Gaulle interroge ces environnements hérités d'une ère spatiale réservée au champ militaire. Conscient que les civils auront d'autres besoins et d'autres désirs que les scientifiques ou l'armée, il conçoit des objets, des formes et des lieux qui proposent d'accueillir l'humain dans toute sa dimension culturelle. Comment boire un verre entre amis en apesanteur ? Quels environnements favorisent l'interaction sociale en l'absence de poids et d’orientation ? Quelle est la meilleure posture pour lire, contempler le ciel ou discuter dans l'Espace ?

L'exposition au musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux propose au public de découvrir ces nouveaux enjeux d'un habitat spatial aménagé pour les civils. En repensant les gestes et les objets du quotidien en apesanteur, Octave de Gaulle s’empare d’un sujet encore inconnu des designers.



Dereen O'Sullivan / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée des Arts décoratifs et du Design

 39 rue Bouffard 33 000 Bordeaux

+ 33 (0)5 56 10 14 00

Ouvert de 11h à 18h en semaine et de 14h à 18h le week-end.

Fermé les mardis et jours fériés (sauf 14 juillet et 15 août).




DU 11 DÉCEMBRE 2015 AU 6 MARS 2016
COLOMBIE - "LA GUERRE QUE NOUS N'AVONS PAS VUE"

MUSEE D'AQUITAINE DE BORDEAUX

L’exposition La Guerra que nos hemos visto (La Guerre que nous ne voyons pas) est le résultat d’un travail de plusieurs années mené par l’artiste plasticien Juan Manuel Echavarriaau sein de sa fondation Puntos de Encuentro à Bogota. 

À partir de 2007 et pendant deux ans, Juan Manuel Echavarria a invité les acteurs de la guerre à participer à des ateliers de peinture, en leur fournissant le matériel nécessaire pour raconter leur expérience du conflit. 

Quatre-vingt ex-combattants, d’un niveau scolaire bas et provenant de tous les bords (guérillos, soldats, paramilitaires), ont raconté leur histoire en images sur 420 tableaux.

Ce projet est devenu une exposition itinérante initialement présentée au musée d’art moderne de Bogota et ailleurs en Colombie, puis à Miami et Rio de Janeiro. 

À Bordeaux, les peintures seront accompagnées d’une série de 11 tapisseries réalisées par des afrodescendantes du nord de la Colombie déplacées à la suite d’un massacre. À découvrir également, les photographies de Juan Manuel Echavarria dévoilant ce qu'il reste des écoles dans les villages colombiens abandonnés en raison de la guerre.



Dereen O'Sullivan / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée d'Aquitaine de Bordeaux

20, Cours Pasteur 

33 000 Bordeaux

05 56 01 51 00




DU 6 DÉCEMBRE 2015 AU 6 MARS 2016
MATTOTTI INFINI

FONDS HELENE ET EDOUARD LECLERC

 



Communiqué de presse



DU 5 DÉCEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
DANSEZ, EMBRASSEZ QUI VOUS VOUDREZ. FÊTES ET PLAISIRS D’AMOUR AU SIÈCLE DE MADAME DE POMPADOUR

Décors champêtres, jeunes gens élégants et loisirs raffinés : l’exposition de l’hiver 2015-2016 au Louvre- Lens célèbre le genre de la Fête galante et de la Pastorale. Popularisés par Antoine Watteau puis François Boucher dans la première moitié du 18e siècle, ces thèmes connurent un immense succès jusqu’à la Révolution.

D’abord adoptés par les peintres, ils se propagèrent rapidement à d’autres disciplines – notamment les Arts décoratifs – et se diffusèrent à travers toute l’Europe. Grâce aux prêts exceptionnels du musée du Louvre et d’une vingtaine d’institutions prestigieuses, l’exposition réunit 220 œuvres.

Dans une scénographie bucolique, elle mêle peintures, arts graphiques, mobilier, céramiques, tapisseries ou encore cos- tumes de scène. Depuis les sources jusqu’aux derniers développements, elle retrace la fortune d’un genre délicat et séduisant, qui enchanta l’Europe du Siècle des Lumières. Un hommage au goût français et au bonheur de vivre ! 



Diane Junqua

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée du Louvre-Lens

99 rue Paul Bert
62300 Lens

» HORAIRES D’OUVERTURE
Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 18h (accueil des groupes dès 9h).
Fermeture hebdomadaire le mardi.
Fermeture le 1er mai (Fête du travail).
Nocturnes jusque 22h le premier vendredi du mois, de septembre à juin.




DU 30 NOVEMBRE 2015 AU 24 JUIN 2016
LE CLOU

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

Parmi les innombrables objets conservés dans les collections du MuCEM, on recense plus de quatre mille clous, mais aussi des objets qui détournent cet outil rudimentaire et familier d’une manière étonnante. Pour l’exposition Le Clou, le critique d’art et curateur Damien Airault imagine un display qui joue des codes de la muséographie et de l’accrochage d’art contemporain pour faire dialoguer quelques-uns de ces trésors insoupçonnés avec des œuvres d’art moderne et contemporain provenant de collections publiques et privées ou produites pour l’occasion. Symbole par excellence du geste d’accrochage, le clou devient l’outil d’une méditation poétique et insolite sur la manière dont l’exposition transforme notre regard sur les objets. 



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse
Informations pratiques

Du 30 novembre 2015 au 24 juin 2016 : au Centre de Conservation et de Ressources (CCR) du MuCEM – (100 m2) 1, rue Clovis Hugues – 13 003 Marseille

Du 4mars au 24 avril 2016 : au FRAC Paca - Plateau expérimental (70 m2) et centre de documentation (90 m2)




DU 27 NOVEMBRE 2015 AU 17 AVRIL 2016
LEONOR ANTUNES - LE PLAN FLEXIBLE

CAPC - BORDEAUX

La Nef centrale du CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux est le lieu emblématique de ce bâtiment patrimonial. Elle a accueilli au long des ans des expositions mémorables qui ont contribué à l’écriture de l’histoire de l’art contemporain.

María Inés Rodríguez, directrice du CAPC musée et commissaire de cette exposition, a invité Leonor Antunes à investir ce lieu en y installant une série de dispositifs de grand format spécialement conçus pour le musée. Comme le confie l'artiste, elle souhaite « métamorphoser l'espace du musée, d'une échelle imposante vers une autre, à dimension plus humaine, dans laquelle les visiteurs pourront s'incarner, grâce à la proximité avec les oeuvres ».



Dereen O'Sullivan / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

CAPC, musée d'art contemporain

7, rue Ferrère, 

Bordeaux




DU 15 NOVEMBRE 2015 AU 28 FÉVRIER 2016
PAYSAGES INTÉRIEURS ET JARDIN D’HIVER

DOMAINE DE CHAUMONT-SUR-LOIRE

Le Domaine de Chaumont sur Loire crée trois événements hors saison avec ­ l’exposition « Paysages intérieurs », ­ la création de plusieurs « jardins d’hiver » et ­ le retour dans les collections du château, d’un coffre Renaissance de facture exceptionnelle.



Communiqué de presse
Informations pratiques

Les expositions « Paysages Intérieurs » et « Jardins d’hiver » sont ouvertes à la visite de 10h à 17h00 du dimanche 15 Novembre 2015 au dimanche 28 février 2016.

Le château est chauffé et ouvert à la visite toute l’année.

Domaine de Chaumont-sur-Loire

41150 Chaumont-sur-Loire

Tél. : 02 54 20 99 22

www.domaine-chaumont.fr




DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 29 MARS 2016
CHANDIGARH, 50 ANS APRÈS LE CORBUSIER – LE DEVENIR INDIEN D'UNE VILLE MODERNE

CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE / PARIS

La Cité de l'architecture & du patrimoine présente une exposition consacrée à l'évolution de la ville de Chandigarh 50 ans après sa conception. Elle propose, à travers une scénographie immersive, d’interroger le quotidien de la ville aujourd'hui,unique projet urbain de grande ampleur de Le Corbusier.

Prévue en 1951 pour 150 000, puis 500 000 habitants, sa population s’élève aujourd’hui à près d’un million et demi de citadins. Après un demi-siècle d’existence, qu’est devenue la ville, où en est le projet corbuséen ?

À travers sept séquences, l’exposition témoigne de l’importance de la ville dans la théorie de l’urbanisme et interroge la contemporanéité de la ville moderne. Elle explore la capacité de ce paradigme de la modernité architecturale à assimiler une singularité indienne. Elle interroge enfin la faculté du projet à répondre aux nouveaux défis d’une nouvelle écologie urbaine.



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Cité de l’architecture & du patrimoine
1, place du Trocadéro Paris, 16e

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h
le jeudi jusqu'à 21h

Tarif A : TP 5€ / TR 3€
Gratuit pour les - de 12 ans

www.citechaillot.fr




DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
RENZO PIANO BUILDING WORKSHOP. LA MÉTHODE PIANO

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE - PARIS

Du 11 novembre 2015 au 29 février 2016, la Cité de l’architecture & du patrimoine, à Paris, présente Renzo Piano Building Workshop. La méthode Piano, une exposition consacrée à l’architecte italien Renzo Piano.

À l'opposé de toute rétrospective, cette exposition témoigne de la démarche collective de l’agence Renzo Piano Building Workshop, dont les projets sont des champs d'expérimentation dans le domaine technique comme à l'échelle urbaine. Un dispositif de tables documentées invite le visiteur à découvrir la «méthode Piano», à entrer dans l’univers de 15 projets, dont ceux réalisés en France : l’emblématique Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, le futur palais de justice, à Paris; et le Monastère des Clarisses, à Ronchamp.

L'art de construire et d'assembler est la marque de fabrique de Renzo Piano. S'il est un fil conducteur dans le travail de ce dernier, c'est la relation à la ville. Concevoir la plus haute tour d'Europe sur une station de métro à Londres, insérer un petit bâtiment dans un îlot haussmannien à Paris, ou développer un éco-quartier dans le Nord de l'Italie, sont autant de défis relevés par Renzo Piano et son équipe. 

Le parcours thématique de l'exposition est construit autour de six familles de projets sélectionnés principalement en Europe et aux Etats Unis, avec un focus particulier sur un projet humanitaire en Afrique.



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 7 NOVEMBRE 2015 AU 20 MARS 2016
LES COLLECTIONS DU PRINCE DE LIECHTENSTEIN

CAUMONT CENTRE D'ART

Grands amateurs d’art depuis le XVIe siècle, les princes de Liechtenstein ont récemment présenté le meilleur de leur collection au Japon (Tokyo, Kochi, Kyoto), à Singapour, en Chine (Pékin, Shanghai), à Taïwan (Taipei) et à Moscou.

À l’automne 2015, c’est à Aix-en-Provence, à Caumont Centre d'Art, que les chefs-d’œuvre de la collection feront une halte, le temps d’une exposition de prestige.

La sélection présentée à Caumont Centre d'Art permet d'appréhender le goût de cette famille princière, avec une quarantaine de peintures et aquarelles, du XVIe au XIXe siècle.

Commissaire général : Dr. Johann Kräftner, directeur des Collections princières à Vienne et Vaduz.



Christelle MAUREAU / christelle@claudinecolin.com

Dereen O'SULLIVAN / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Adresse 

3, rue Joseph Cabassol – 13001 Aix-en-Provence

Site Internet

www.caumont-centredart.com

Jours et horaires d'ouverture

10h-18h.  

Tarifs

Plein tarif : 11 € - Tarif réduit : 8.50 €

Audioguide exposition temporaire : 3 € - Livret de visite exposition temporaire : 2 €

Application smartphones et tablettes de l’exposition : 1,99 € et 3,99 € (HD)

Entrée gratuite pour le 2e enfant âgé de 7 à 17 ans (avec 2 adultes et 1 enfant payant).

La Librairie-boutique

Au rez-de-chaussée de Caumont Centre d’Art, dans le décor de l’ancienne bibliothèque et d’un cabinet de curiosités, la librairie-boutique culturelle prolonge la découverte du Centre d’Art. La librairie-boutique est accessible aux horaires d’ouverture du Centre d’Art.

Le Café Caumont

est ouvert tous les jours à partir de 11h30.




DU 6 NOVEMBRE 2015 AU 20 MAI 2016
HENRY VASNIER, LES PASSIONS MODERNES D'UN COLLECTIONNEUR AUDACIEUX

VILLA DEMOISELLE, REIMS

La Villa Demoiselle accueille pour la première fois une partie de la collection d’Henry Vasnier (1832-1907), directeur jusqu’en 1907 de la maison Pommery et l’un des plus généreux donateurs du musée des Beaux-Arts de Reims.

En effet, Henry Vasnier légua à la Ville de Reims près de 600 oeuvres destinées à un nouveau musée. Ce fonds exceptionnel est représentatif des audaces picturales et artistiques du XIXe siècle liées à l’affirmation du paysage en tant que genre primordial et à l’évolution des arts décoratifs. Il comporte des oeuvres de l’Ecole de Barbizon, du réalisme, del’impressionnisme, du post-impressionnisme et de l’Art nouveau.



Avril Boisneault : avril@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
J'AIME LES PANORAMAS

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE / MARSEILLE

L’exposition J’aime les panoramas, fruit d’une étroite collaboration entre les Musées d’art et d’histoire de Genève et le MuCEM, à Marseille, cherche à montrer comment la notion de panorama dépasse les catégories habituelles de la représentation (beaux-arts, art contemporain, photographie, cinéma, industrie, pratiques amateur…). Issue d’une logique scientifique et militaire avant d’être accaparée par la société du spectacle, l’expérience panoramique pose la question de notre rapport au monde ou au paysage, maîtrisé ou inconnu, au tourisme de masse, à la consommation de points de vue formatés, à l’image comme source de divertissement.

Du premier dessin de panorama déposé par l’inventeur américain Robert Fulton à l’Institut national de la propriété intellectuelle de Paris, en 1799, à 360° room for all colours, de l’artiste danois Olafur Eliasson, réalisée en 2002, l’exposition propose un éventail chronologique large. En réunissant des œuvres d’artistes tels que Jeff Wall, Peter Greenaway, David Hockney, Vincent Van Gogh, Gustave Courbet, Gerhard Richter, Jan Dibbets, François Morellet, Ellsworth Kelly, elle souligne la diversité des propositions artistiques influencées ou marquées par la notion de panorama.

Des relevés photographiques des Alpes à ceux des champs de bataille en passant par les papiers peints, les cartes postales ou les films, registres, médiums et univers se mélangent et renouvellent le regard que nous portons sur le monde et sur la fonction du spectateur.



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
TRACES, FRAGMENTS D'UNE TUNISIE CONTEMPORAINE / FRAGMENTS II

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATION DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERANNEE / MARSEILLE

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine révèle une scène artistique contemporaine tunisienne riche, variée et intense, qui n’a pas peur d’affronter l’Histoire et les réalités sociales ou politiques du pays, représentée par des artistes tels Zied ben Romdhane (photographe), Ismaïl Bahri (plasticien et vidéaste), Fekhri el Ghezal (photographe), Hella Ammar (plasticienne et photographe) et Souad Mani (plasticienne et vidéaste).



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 28 OCTOBRE 2015 AU 28 MARS 2016
COSA MENTALE

Inédite en son genre, l’exposition COSA MENTALE propose de relire l’histoire de l’art de 1880 à nos jours, à travers la fascination des artistes pour une transmission directe de la pensée et des émotions. Elle invite le spectateur à revivre l’une des aventures inattendues de la modernité : le devenir télépathique de l’art au XXe siècle. Suivant un parcours chronologique allant du symbolisme à l’art conceptuel, l’exposition réunit une centaine d’œuvres d’artistes majeurs, d’Edvard Munch à Vassily Kandinsky, de Joan Miró à Sigmar Polke, qui proposent de nouveaux modes d’échanges avec le spectateur au-delà des codes langagiers habituels.

L’exposition permet de comprendre comment, tout au long du XXe siècle, les tentatives pour matérialiser et rendre visibles les processus de la pensée coïncident avec les expérimentations des avant-gardes artistiques. Car ce fantasme d’une projection directe de la pensée a non seulement un impact décisif sur la naissance de l’abstraction, mais influence le surréalisme et son obsession pour le partage collectif de la création ou, dans l’après-guerre, la multiplication d’installations visuelles et sonores motivées par la révolution de l’information, avant d’annoncer la « dématérialisation de l’art » dans les pratiques conceptuelles.

Le parcours s’ouvrira avec l’invention du terme « télépathie », en 1882 quand l’étude de la psychologie se frotte à l’essor des télécommunications. Des tentatives de « photographie de la pensée » vers 1895 aux premiers « encéphalogrammes » en 1924 (l’année de la parution du Manifeste du Surréalisme), c’est l’activité même du cerveau qui se donne à voir en toute transparence et pousse les artistes à abattre les conventions de la représentation en supprimant toute contrainte de traduction. Loin de rester une obscure fantaisie paranormale, la télépathie ne cesse d’intriguer et de subjuguer les artistes tout au long du XXe siècle. Omniprésente dans l’univers de la science-fiction, elle refait surface dans l’art psychédélique et conceptuel des années 1960-70, avant de resurgir aujourd’hui dans des pratiques contemporaines envoûtées par les technologies de la « connaissance partagée » et l’essor des neurosciences. 



Communiqué de presse
Informations pratiques

Centre Pompidou Metz
1 parvis des droits de l’homme – 57000 Metz
Tel Public : 03 87 15 39 39




DEPUIS LE 25 OCTOBRE 2015
INAUGURATION DE LA FONDATION AÏSHTI

La Fondation Aïshti annonce l’ouverture, le 25 octobre 2015, de son premier bâtiment permanent à Beyrouth, Liban, conçu par le célèbre atelier d’architectes Adjaye Associates et consacré à la présentation des expositions et des œuvres d’art contemporain de la collection privée de Tony Salamé, PDG de Aïshti. La fondation sera la première en son genre dans la région, mettant en avant un mélange dynamique d’artistes et de techniques à une échelle inédite. 



Léa Levkovetz - lea@claudinecolin.com

Dimitri Besse - dimitri@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DEPUIS LE 17 SEPTEMBRE 2015
INAUGURATION DE L'ADRESSE LE PRINTEMPS DE SEPTEMBRE À TOULOUSE

TOULOUSE

LE PRINTEMPS DE SEPTEMBRE OUVRE UN ESPACE AU CŒUR DE TOULOUSE

Le Printemps de septembre devient bisannuel. Marie-Thérèse Perrin, Présidente-fondatrice, a confié la redéfinition et le développement du festival à Christian Bernard (directeur du Musée d’art moderne et contemporain de Genève) qui en prendra officiellement la direction dès janvier 2016.

La première édition du Printemps de septembre s’ouvrira le 16 septembre 2016 dans une vingtaine de lieux à Toulouse et en région (programme en ligne à partir de mars 2016).

Pour autant, son activité demeure continue : le 17 septembre 2015, le Printemps de septembre inaugure son « Adresse » au cœur de la ville, au 2 quai de la Daurade.



Communiqué de presse



1   |   2      »      
Évènements : 30