Français
English
Recherche
L’AGENCE
ACTUALITÉS
ARCHIVES
RÉFÉRENCES
CONTACTS



TOUTE L'ANNÉE
EN COURS
À VENIR



ARCHITECTURE
URBANISME

ART MODERNE
ART CONTEMPORAIN

DESIGN / MODE
ARTS DÉCORATIFS

HISTOIRE
CIVILISATION

JARDINS
PATRIMOINE
PHOTOGRAPHIE
MÉCÉNAT CULTUREL



CONFÉRENCE
EXPOSITION
LIVRE
PRIX
SAISON CULTURELLE FESTIVAL



28 rue de Sévigné
75004 Paris
T. +33 1 42 72 60 01
F. +33 1 42 72 50 23



N'hésitez pas à consulter et à télécharger notre programme complet des actualités de l'agence… autant d’opportunités de nous croiser et de travailler ensemble !

 



DU 14 DÉCEMBRE 2016 AU 20 MARS 2017
APRES BABEL - L'ELOGE DE LA TRADUCTION

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

Il n’y a pas de traduction sans différence des langues, sans incompréhension. Cette incompréhension s’est nommée Babel... Babel, malédiction ou chance ? Il ne s’agit pas de répondre directement  à cette question, mais d’explorer l’alternative en se laissant guider par la force de la traduction. La traduction est un concept très large. Son sens, historiquement construit, n’a pas toujours recouvert les mêmes pratiques, et il n’a cessé d’alimenter la métaphore. Nous le prenons ici au sens qui émerge comme propre, à savoir celui de traduction entre des langues.

La traduction est l’un des grands enjeux culturels et sociétaux d’un monde globalisé. Traduire, c’est préférer une communication rapide et basique dans une langue dominante plus ou moins artificielle (aujourd’hui le « global english »  ou « globish ») un travail coûteux et parfois déconcertant sur la différence des langues, des cultures, des visions du monde, pour les comparer et les mettre en harmonie.

La Méditerranée, l’Europe, le monde, se sont construits sur cette pratique paradoxale : dire « presque » la même chose, et inventer en passant, à la confluence des savoirs et des langues en transformation.

La diversité des langues apparaît bien souvent comme la dernière frontière : un obstacle à l’émergence d’une société et d’un espace commun d’expression politique. Nous nous proposons d’inverser cette proposition en faisant de la traduction comme savoir-faire avec les différences non pas un obstacle, mais la matrice d’une citoyenneté au 21e siècle - « la langue de l’Europe, c’est la traduction », a dit Umberto Eco.



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse



DU 26 OCTOBRE 2016 AU 23 JANVIER 2017
CAFÉ IN

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

L’imaginaire contemporain du café est tout entier enraciné et organisé autour du bien-être individuel et collectif des hommes. Les vertus de cette boisson, médicinale d’abord puis appréciée pour son goût et conviviale ensuite, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès. En quelques siècles, le café est certes devenu une gigantesque économie mais il s’est surtout imposé comme un rituel anthropologique au sens le plus étymologique du terme.

C’est ce phénomène, trop méconnu des pays consommateurs mais aussi producteurs, qui doit constituer le fil rouge de l’exposition et au-delà des supports multimédia du projet. De la baie à la tasse, c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers. Conçue comme un parcours scientifique et ludique, l’exposition doit dans sa progression comme dans sa déambulation transmettre, certes le savoir, mais aussi et surtout intriguer, exciter la curiosité, soulever l’étonnement. Il s’agit in fine de transformer le visiteur et consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il ne connaissait pas (vraiment) mais dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière. 



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse



DU 19 OCTOBRE AU 20 FÉVRIER 2016
TOUS A LA PLAGE ! NAISSANCE ET ÉVOLUTION DES STATIONS BALNÉAIRES

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE / PARIS

Créées le plus souvent ex-nihilo, les villes balnéaires ont été des lieux de liberté, tant pour les vacanciers que pour la création architecturale. Elles ont donné lieu à de multiples recherches en urbanisme et en architecture, ont offert de nouvelles ambiances et façons de vivre que la littérature ou le cinéma ont immortalisées.

La France est particulièrement riche en la matière du fait de ses multiples fronts de mer - de la Manche à la Méditerranée - qui ont pu, tour à tour, convenir aux différents types de villégiatures et destivants, des villégiatures hivernales et aristocratiques du xixe siècle aux vacances dété à la plage prisées par les touristes au xxe siècle.

L’exposition dressera un panorama de lhistoire des villes, au regard des pratiques européennes, de leur naissance au xviiie siècle jusquaux développements actuels. Elle situera lévolution française dans un cadre plus large, essentiellement européen, en sappuyant sur les travaux dinventaires et de recherches qui ont été menés ces dernières années en Angleterre, en Italie ou en Espagne. En clôture, seront explorées des contrées plus lointaines, Dubai ou en Chine



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 27 AVRIL AU 29 AOÛT 2016
PICASSO & L’ART POPULAIRE - RÉTROSPECTIVE

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

Picasso et les arts et traditions populaires est la grande exposition estivale que le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée présentera sur un plateau d’exposition de 1 200 m au second trimestre 2016. Cette grande rétrospective donnera à voir comment Picasso, installé dans son époque et attaché à ses racines, a nourri son œuvre d’influences issues des arts et traditions populaires. Le parcours de l’exposition mettra en miroir des chefs d’œuvres de l’artiste, pour certains encore inédits, avec des objets-références issus des riches collections du m. Ce projet souligne l’importance de certains motifs récurrents chez Picasso, fasciné. En particulier par les univers du cirque, de la tauromachie, ou encore de la musique. Une grande section de l’exposition montrera comment Picasso s’est approprié les savoir faire artisanaux, en particulier le travail sur la céramique, le métal ou encore le bois, pour les inscrire dans le langage artistique de la deuxième partie du XXe siècle.



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com 

Communiqué de presse



DU 13 AVRIL AU 29 AOÛT 2016
HABITER LE CAMPEMENT

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE / PARIS

Cette exposition propose de considérer le campement comme une architecture en soi, un aménagement urbain durable. Ceci dans le but de montrer que des contextes politiques, économiques et environnementaux ont conduit des milliers de personnes à s’établir et s’organiser de manière durable dans des campements, pour « habiter » les camps et « faire ville ».

La commissaire et le comité scientifique ont ainsi déterminé un corpus composé de six catégories de campements mis en place ou non selon le libre-arbitre de ses habitants, et pour chaque catégorie 45 situations illustrées par de nombreux reportages photographiques et extraits-vidéos. L’inventaire, relativement exhaustif, veut ainsi présenter un regard contemporain sur une question d’actualité liée notamment à celle des mouvements migratoires, des manifestations politiques, des urgences climatiques et des évènements culturels.

Avant même de penser à l’architecture, c’est la question de « demeurer » qui se pose. Comment habiter dans des zones insalubres, inhospitalières ? Comment habiter en toute liberté, avec les moyens du bord ? Peut-on habiter autrement ? En ce temps de crise, il est plus que nécessaire de se poser la question.

 



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 13 AVRIL AU 29 AOÛT 2016
LES UNIVERSALISTES. ARCHITECTURE PORTUGAISE CONTEMPORAINE : 1965-2015

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE / PARIS

Dans le cadre de la commémoration des 50 ans de sa délégation en France, la fondation Calouste Gulbenkian s'associe à la Cité de l'architecture & du patrimoine pour co-produire une exposition présentant un demi siècle de la pensée et de la production architecturale au Portugal.

L'exposition reviendra sur le contexte historique, culturel, social et mondial, et présentera cinquante projets architecturaux sous forme de maquettes produites spécialement pour l’exposition, de documents graphiques (plans, photos, etc.) et de documents audiovisuels (une dizaine de films – interviews et archives).



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 7 AVRIL AU 18 JUILLET 2016
JEAN GENET

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) organise en partenariat avec l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), une exposition temporaire sur Jean Genet et la Méditerranée qui sera présentée du 7 avril au 18 juillet 2016 dans le bâtiment Georges-Henri Rivière du Fort-Saint-Jean, au MuCEM.

Le projet cherche à faire comprendre comment la Méditerranée, avec ses appels au voyage et à la liberté, avec la diversité de ses cultures, avec les rencontre qu’elle a suscitées à plusieurs moments de sa vie... constitue un pôle magnétique du parcours littéraire de Genet auquel il revient obstinément. Elle a pour ambition de montrer comment la Méditerranée représente pour lui une «échappée belle».

Articulée autour de quatre thèmes dont chacun fait se croiser un moment de la vie de Genet, une de ses œuvres et un territoire méditerranéen (Le Journal du voleur – L’Espagne ;  Les Paravents – L’Algérie : Un captif amoureux – La Palestine ; la fin de sa vie au Maroc). L’exposition rassemblement également des œuvres qui témoigneront de la sensibilité de Jean Genet, de ses rencontres avec les artistes plasticiens (notamment Alberto Giacometti) et avec le monde des arts et du spectacle (évocation de la figure du Funambule).



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse



DU 20 JANVIER AU 2 MAI 2016
MADE IN ALGERIA (TITRE PROVISOIRE)

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE (MARSEILLE)

Made in Algeria traitera de l’Algérie comme territoire et de la représentation de ce dernier à travers les cartes et le temps. Cette exposition sera la première en son genre en raison de la temporalité qu’elle propose de donner à voir (de la Renaissance à nos jours) et de la variété des documents qu’elle exposera. Outre la présentation de documents rares, elle entend montrer combien la conquête de l’Algérie a façonné la cartographie contemporaine. 



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau: christelle@claudineocolin.com 

Communiqué de presse



DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 14 MARS 2016
CHANDIGARH, 50 ANS APRÈS LE CORBUSIER

CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE / PARIS

La Cité de l'architecture & du patrimoine présente une exposition consacrée à l'évolution de la ville de Chandigarh 50 ans après sa conception. Elle propose, à travers une scénographie immersive, d’interroger le quotidien de la ville aujourd'hui,unique projet urbain de grande ampleur de Le Corbusier.

Prévue en 1951 pour 150 000, puis 500 000 habitants, sa population s’élève aujourd’hui à près d’un million et demi de citadins. Après un demi-siècle d’existence, qu’est devenue la ville, où en est le projet corbuséen ?

À travers sept séquences, l’exposition témoigne de l’importance de la ville dans la théorie de l’urbanisme et interroge la contemporanéité de la ville moderne. Elle explore la capacité de ce paradigme de la modernité architecturale à assimiler une singularité indienne. Elle interroge enfin la faculté du projet à répondre aux nouveaux défis d’une nouvelle écologie urbaine.



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Cité de l’architecture & du patrimoine
1, place du Trocadéro Paris, 16e

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h
le jeudi jusqu'à 21h

Tarif A : TP 5€ / TR 3€
Gratuit pour les - de 12 ans

www.citechaillot.fr




DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
RENZO PIANO BUILDING WORKSHOP. LA MÉTHODE PIANO

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE - PARIS

Du 11 novembre 2015 au 29 février 2016, la Cité de l’architecture & du patrimoine, à Paris, présente Renzo Piano Building Workshop. La méthode Piano, une exposition consacrée à l’architecte italien Renzo Piano.

À l'opposé de toute rétrospective, cette exposition témoigne de la démarche collective de l’agence Renzo Piano Building Workshop, dont les projets sont des champs d'expérimentation dans le domaine technique comme à l'échelle urbaine. Un dispositif de tables documentées invite le visiteur à découvrir la «méthode Piano», à entrer dans l’univers de 15 projets, dont ceux réalisés en France : l’emblématique Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, le futur palais de justice, à Paris; et le Monastère des Clarisses, à Ronchamp.

L'art de construire et d'assembler est la marque de fabrique de Renzo Piano. S'il est un fil conducteur dans le travail de ce dernier, c'est la relation à la ville. Concevoir la plus haute tour d'Europe sur une station de métro à Londres, insérer un petit bâtiment dans un îlot haussmannien à Paris, ou développer un éco-quartier dans le Nord de l'Italie, sont autant de défis relevés par Renzo Piano et son équipe. 

Le parcours thématique de l'exposition est construit autour de six familles de projets sélectionnés principalement en Europe et aux Etats Unis, avec un focus particulier sur un projet humanitaire en Afrique.



Lola Véniel : lola@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 7 NOVEMBRE 2015 AU 7 FÉVRIER 2016
GEORGIA O'KEEFFE ET SES AMIS PHOTOGRAPHES

MUSEE DE GRENOBLE

Première monographie consacrée en France à l’artiste peintre américaine Georgia O’Keeffe, l’exposition programmée cet automne au musée de Gre- noble constitue un événement exceptionnel. Réalisée en co-production avec le Musée d’Arts de Nantes (25 février – 16 mai 2016), avec la participation de la Fondation O’Keeffe de Santa Fe (Nouveau Mexique, Etats-Unis) et le soutien du réseau franco-américain de musées FRAME, elle retrace la carrière d’une icône de l’art américain aussi célèbre aux Etats-Unis que Jackson Pollock. Celle-ci se développe sur plus d’un demi-siècle, des débuts du modernisme américain à l’abstraction des années 1960. De ses premières créations à New York à son installation au Nouveau Mexique en 1949, O’Keeffe fut fortement influencée par la photographie moderne. L’exposition fera ainsi dialoguer ses peintures avec les images de ses amis photographes et formera, un ensemble total de 80 œuvres issu de quinze prestigieux musées américains mais également de grandes institutions allemandes, espagnoles et françaises.



Caroline Vaisson / caroline@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée de Grenoble

5, place de Lavalette 38 000 Grenoble

Tel. : 04 76 63 44 11

www.museedegrenoble.fr




DU 7 NOVEMBRE 2015 AU 20 MARS 2016
LES COLLECTIONS DU PRINCE DE LIECHTENSTEIN

CAUMONT CENTRE D'ART

Grands amateurs d’art depuis le XVIe siècle, les Princes de Liechtenstein ont récemment présenté le meilleur de leur collection au Japon (Tokyo, Kochi, Kyoto), à Singapour, en Chine (Pékin, Shanghai) et à Moscou. À l’automne 2015, c’est à Aix-en-Provence, à Caumont Centre d'Art, que les chefs-d’œuvre de la collection feront une halte, le temps d’une exposition de prestige.

Une sélection d’œuvres majeures permettra d’appréhender le goût de cette famille princière, parmi lesquelles un Portrait d’homme (vers 1502-1504) par Raphaël, plusieurs toiles de Rubens ou encore un magnifique Portrait de la Princesse Karoline von Liechtenstein en Iris (1793) par Elisabeth Vigée-Lebrun.

Commissaire général : Dr. Johann Kräftner, directeur des Collections princières à Vienne et Vaduz.



Christelle MAUREAU / christelle@claudinecolin.com

Dereen O'SULLIVAN / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Caumont Centre d’Art

3, rue Joseph Cabassol – 13001 Aix-en-Provence

Tél : 04 42 20 70 01

Caumont Centre d'Art est ouvert tous les jours y compris les jours fériés dès le 6 mai 2015.

De mai à septembre : 10h-19h

D’octobre à avril : 10h-18h

Nocturnes les mardis jusqu’à 21h30 en période d'exposition. 

La librairie-boutique culturelle sera ouverte aux horaires de l’Hôtel de Caumont, y compris le dimanche. 

Le Café Caumont est ouvert aux horaires du Centre d'Art. Dernier accès 30 minutes avant la fermeture.




DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
J'AIME LES PANORAMAS

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE / MARSEILLE

L’exposition J’aime les panoramas, fruit d’une étroite collaboration entre les Musées d’art et d’histoire de Genève et le MuCEM, à Marseille, cherche à montrer comment la notion de panorama dépasse les catégories habituelles de la représentation (beaux-arts, art contemporain, photographie, cinéma, industrie, pratiques amateur…). Issue d’une logique scientifique et militaire avant d’être accaparée par la société du spectacle, l’expérience panoramique pose la question de notre rapport au monde ou au paysage, maîtrisé ou inconnu, au tourisme de masse, à la consommation de points de vue formatés, à l’image comme source de divertissement.

Du premier dessin de panorama déposé par l’inventeur américain Robert Fulton à l’Institut national de la propriété intellectuelle de Paris, en 1799, à 360° room for all colours, de l’artiste danois Olafur Eliasson, réalisée en 2002, l’exposition propose un éventail chronologique large. En réunissant des œuvres d’artistes tels que Jeff Wall, Peter Greenaway, David Hockney, Vincent Van Gogh, Gustave Courbet, Gerhard Richter, Jan Dibbets, François Morellet, Ellsworth Kelly, elle souligne la diversité des propositions artistiques influencées ou marquées par la notion de panorama.

Des relevés photographiques des Alpes à ceux des champs de bataille en passant par les papiers peints, les cartes postales ou les films, registres, médiums et univers se mélangent et renouvellent le regard que nous portons sur le monde et sur la fonction du spectateur.



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
TRACES, FRAGMENTS D'UNE TUNISIE CONTEMPORAINE / FRAGMENTS II

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATION DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERANNEE / MARSEILLE

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine révèle une scène artistique contemporaine tunisienne riche, variée et intense, qui n’a pas peur d’affronter l’Histoire et les réalités sociales ou politiques du pays, représentée par des artistes tels Zied ben Romdhane (photographe), Ismaïl Bahri (plasticien et vidéaste), Fekhri el Ghezal (photographe), Hella Ammar (plasticienne et photographe) et Souad Mani (plasticienne et vidéaste).



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 30 OCTOBRE AU 17 JANVIER 2015
BODY TALK, FÉMINISME, SEXUALITÉ ET CORPS

Body Talk, c'est un regard sur le féminisme, la sexualité et le corps, porté par 6 artistes issues d'un même continent, l'Afrique, avec son histoire, ses blessures, ses engagements...



Avril Boisneault avril@claudinecolin.com 

Communiqué de presse



DU 28 OCTOBRE 2015 AU 28 MARS 2016
COSA MENTALE

Inédite en son genre, l’exposition COSA MENTALE propose de relire l’histoire de l’art de 1880 à nos jours, à travers la fascination des artistes pour une transmission directe de la pensée et des émotions. Elle invite le spectateur à revivre l’une des aventures inattendues de la modernité : le devenir télépathique de l’art au XXe siècle. Suivant un parcours chronologique allant du symbolisme à l’art conceptuel, l’exposition réunit une centaine d’œuvres d’artistes majeurs, d’Edvard Munch à Vassily Kandinsky, de Joan Miró à Sigmar Polke, qui proposent de nouveaux modes d’échanges avec le spectateur au-delà des codes langagiers habituels.

L’exposition permet de comprendre comment, tout au long du XXe siècle, les tentatives pour matérialiser et rendre visibles les processus de la pensée coïncident avec les expérimentations des avant-gardes artistiques. Car ce fantasme d’une projection directe de la pensée a non seulement un impact décisif sur la naissance de l’abstraction, mais influence le surréalisme et son obsession pour le partage collectif de la création ou, dans l’après-guerre, la multiplication d’installations visuelles et sonores motivées par la révolution de l’information, avant d’annoncer la « dématérialisation de l’art » dans les pratiques conceptuelles.

Le parcours s’ouvrira avec l’invention du terme « télépathie », en 1882 quand l’étude de la psychologie se frotte à l’essor des télécommunications. Des tentatives de « photographie de la pensée » vers 1895 aux premiers « encéphalogrammes » en 1924 (l’année de la parution du Manifeste du Surréalisme), c’est l’activité même du cerveau qui se donne à voir en toute transparence et pousse les artistes à abattre les conventions de la représentation en supprimant toute contrainte de traduction. Loin de rester une obscure fantaisie paranormale, la télépathie ne cesse d’intriguer et de subjuguer les artistes tout au long du XXe siècle. Omniprésente dans l’univers de la science-fiction, elle refait surface dans l’art psychédélique et conceptuel des années 1960-70, avant de resurgir aujourd’hui dans des pratiques contemporaines envoûtées par les technologies de la « connaissance partagée » et l’essor des neurosciences. 



Communiqué de presse
Informations pratiques

Centre Pompidou Metz
1 parvis des droits de l’homme – 57000 Metz
Tel Public : 03 87 15 39 39




DU 21 OCTOBRE 2015 AU 10 JANVIER 2016
LA VIE MAGNIFIQUE

PALAIS DE TOKYO

AUTOMNE 2015 

SAISON LA VIE MAGNIFIIQUE

UGO RONDINONE I LOVE JOHN GIORNO

RAGNAR KJARTANSSON

MELANIE MATRANGA



Marika Bekier marika@claudinecolin.com

Avril Boisneault avril@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 18 OCTOBRE AU 19 DÉCEMBRE 2015
STERLING RUBY : PARIS

GAGOSIAN GALLERY PARIS

Gagosian Gallery est heureuse d’annoncer les premières expositions personnelles de Sterling Ruby à Paris, dans ses espaces du Bourget et de la rue de Ponthieu.

La galerie du Bourget accueillera des sculptures réalisées à partir de débris industriels récupérés aux alentours du studio de l’artiste à Los Angeles. Des sculptures hybrides et mélancoliques associent des tuyaux d’acier industriels et des morceaux de moteurs à d’immenses fragments de sous-marins récupérés de l’armée américaine ; tandis que de larges tapisseries délavées - semblables à des versions cosmiques du drapeau américain - sont tendues aux murs.

Dans l’espace de la rue de Ponthieu, Sterling Ruby continue d’explorer avec avidité les matériaux et les techniques. Ses nouvelles toiles, réalisées à partir de frottage, révèlent des surfaces discordantes qui semblent être gravées et égratignées.

Conjointement à ces deux expositions, le Musée de la Chasse et de la Nature présentera les poêles à bois monumentaux de Ruby, installés dans la cour centrale du musée.



Communiqué de presse
Informations pratiques

GAGOSIAN GALLERY

4, RUE DE PONTHIEU

75008 PARIS

HORAIRES D’OUVERTURE: Mar–Sam 11h00–19h00

GAGOSIAN GALLERY

26, AVENUE DE L’EUROPE

93350 LE BOURGET

HORAIRES D’OUVERTURE: Mar–Sam 11h00–19h00 et sur rendez-vous

 

 

 

 




DU 17 OCTOBRE 2015 AU 17 JANVIER 2016
APRÈS EDEN - COLLECTION ARTUR WALTHER

LA MAISON ROUGE

Depuis son ouverture, la maison rouge expose à l’automne une grande collection
internationale. A partir du 17 octobre 2015, c’est l’exceptionnelle collection de photographies d’Artur Walther qui sera dévoilée. Artur Walther a rassemblé en vingt ans des ensembles conséquents d’une grande cohérence ; partant de la photographie allemande, puis américaine, il s’est ensuite tourné vers la photographie africaine et asiatique.
L’exposition Après Eden, présentera une sélection de plus de 500 œuvres d’une cinquantaine d’artistes. Photographie historique, daguerréotypes, photographie contemporaine, vidéos, revues, albums de la fin du 19è siècle ont été sélectionnés par le commissaire, Simon Njami, pour construire un parcours autour du paysage, du visage, de la performance, du portrait et d’essais anthropométriques ou ethnographiques. 



Communiqué de presse



DU 3 OCTOBRE 2015 AU 17 JANVIER 2016
ADEL ABDESSEMED, JALOUSIES

La Collection Lambert invite l'artiste Adel Abdessemed à investir le Musée de Vence, avec le soutien amical de Jean Nouvel.

Adel Abdessemed a choisi de présenter des sculptures, dessins, vidéos ou encore néons pour la plupart jamais montrés en France.



Marine Le Bris / marine@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée de Vence,
Fondation Émile Hugues,
2 place du Frêne, Vence
04 93 58 15 78

Du mardi au dimanche de 11h à 18h
Ouvert pendant les vacances scolaires & les jours fériés sauf le 25 décembre et le 1er janvier

Tarif : 6 €
Tarif réduit (étudiants, groupes, enfants mineurs de + 12ans) : 3 €
Gratuit pour les – de 12 ans, adhérents, carte ICOM, demandeurs d’emploi inscrits en France (justificatif de - de 6 mois), allocataires du RSA ou de l’aide sociale (justificatif de - 6 mois), titulaires du minimum vieillesse, les Artistes membres de la Maison des Artistes, Journalistes sur présentation de carte de presse, Cartes professionnelles du Ministère de la Culture et de la Communication, Ministère de l’Education Nationale, Conseil Régional de PACA, Ville de Vence, Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Offices de tourisme de Vence et du SIVOM du pays vençois, Elèves du Lycée Matisse.




1   |   2   |   3      »      
Évènements : 56