Français
English
Recherche
L’AGENCE
ACTUALITÉS
ARCHIVES
RÉFÉRENCES
CONTACTS



TOUTE L'ANNÉE
EN COURS
À VENIR



ARCHITECTURE
URBANISME

ART MODERNE
ART CONTEMPORAIN

DESIGN / MODE
ARTS DÉCORATIFS

HISTOIRE
CIVILISATION

JARDINS
PATRIMOINE
PHOTOGRAPHIE
MÉCÉNAT CULTUREL



CONFÉRENCE
EXPOSITION
LIVRE
PRIX
SAISON CULTURELLE FESTIVAL



28 rue de Sévigné
75004 Paris
T. +33 1 42 72 60 01
F. +33 1 42 72 50 23



N'hésitez pas à consulter et à télécharger notre programme complet des actualités de l'agence… autant d’opportunités de nous croiser et de travailler ensemble !

 



DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 14 MARS 2016
CHANDIGARH, 50 ANS APRÈS LE CORBUSIER

CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE / PARIS

La Cité de l'architecture & du patrimoine présente une exposition consacrée à l'évolution de la ville de Chandigarh 50 ans après sa conception. Elle propose, à travers une scénographie immersive, d’interroger le quotidien de la ville aujourd'hui,unique projet urbain de grande ampleur de Le Corbusier.

Prévue en 1951 pour 150 000, puis 500 000 habitants, sa population s’élève aujourd’hui à près d’un million et demi de citadins. Après un demi-siècle d’existence, qu’est devenue la ville, où en est le projet corbuséen ?

À travers sept séquences, l’exposition témoigne de l’importance de la ville dans la théorie de l’urbanisme et interroge la contemporanéité de la ville moderne. Elle explore la capacité de ce paradigme de la modernité architecturale à assimiler une singularité indienne. Elle interroge enfin la faculté du projet à répondre aux nouveaux défis d’une nouvelle écologie urbaine.



Patricia Lachance: patricia@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Cité de l’architecture & du patrimoine
1, place du Trocadéro Paris, 16e

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h
le jeudi jusqu'à 21h

Tarif A : TP 5€ / TR 3€
Gratuit pour les - de 12 ans

www.citechaillot.fr




DU 11 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
RENZO PIANO BUILDING WORKSHOP. LA MÉTHODE PIANO

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE - PARIS

Du 11 novembre 2015 au 29 février 2016, la Cité de l’architecture & du patrimoine, à Paris, présente Renzo Piano Building Workshop. La méthode Piano, une exposition consacrée à l’architecte italien Renzo Piano.

À l'opposé de toute rétrospective, cette exposition témoigne de la démarche collective de l’agence Renzo Piano Building Workshop, dont les projets sont des champs d'expérimentation dans le domaine technique comme à l'échelle urbaine. Un dispositif de tables documentées invite le visiteur à découvrir la «méthode Piano», à entrer dans l’univers de 15 projets, dont ceux réalisés en France : l’emblématique Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, le futur palais de justice, à Paris; et le Monastère des Clarisses, à Ronchamp.

L'art de construire et d'assembler est la marque de fabrique de Renzo Piano. S'il est un fil conducteur dans le travail de ce dernier, c'est la relation à la ville. Concevoir la plus haute tour d'Europe sur une station de métro à Londres, insérer un petit bâtiment dans un îlot haussmannien à Paris, ou développer un éco-quartier dans le Nord de l'Italie, sont autant de défis relevés par Renzo Piano et son équipe. 

Le parcours thématique de l'exposition est construit autour de six familles de projets sélectionnés principalement en Europe et aux Etats Unis, avec un focus particulier sur un projet humanitaire en Afrique.



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 7 NOVEMBRE 2015 AU 7 FÉVRIER 2016
GEORGIA O'KEEFFE ET SES AMIS PHOTOGRAPHES

MUSEE DE GRENOBLE

Première monographie consacrée en France à l’artiste peintre américaine Georgia O’Keeffe, l’exposition programmée cet automne au musée de Gre- noble constitue un événement exceptionnel. Réalisée en co-production avec le Musée d’Arts de Nantes (25 février – 16 mai 2016), avec la participation de la Fondation O’Keeffe de Santa Fe (Nouveau Mexique, Etats-Unis) et le soutien du réseau franco-américain de musées FRAME, elle retrace la carrière d’une icône de l’art américain aussi célèbre aux Etats-Unis que Jackson Pollock. Celle-ci se développe sur plus d’un demi-siècle, des débuts du modernisme américain à l’abstraction des années 1960. De ses premières créations à New York à son installation au Nouveau Mexique en 1949, O’Keeffe fut fortement influencée par la photographie moderne. L’exposition fera ainsi dialoguer ses peintures avec les images de ses amis photographes et formera, un ensemble total de 80 œuvres issu de quinze prestigieux musées américains mais également de grandes institutions allemandes, espagnoles et françaises.



Caroline Vaisson / caroline@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Musée de Grenoble

5, place de Lavalette 38 000 Grenoble

Tel. : 04 76 63 44 11

www.museedegrenoble.fr




DU 7 NOVEMBRE 2015 AU 20 MARS 2016
LES COLLECTIONS DU PRINCE DE LIECHTENSTEIN

CAUMONT CENTRE D'ART

Grands amateurs d’art depuis le XVIe siècle, les Princes de Liechtenstein ont récemment présenté le meilleur de leur collection au Japon (Tokyo, Kochi, Kyoto), à Singapour, en Chine (Pékin, Shanghai) et à Moscou. À l’automne 2015, c’est à Aix-en-Provence, à Caumont Centre d'Art, que les chefs-d’œuvre de la collection feront une halte, le temps d’une exposition de prestige.

Une sélection d’œuvres majeures permettra d’appréhender le goût de cette famille princière, parmi lesquelles un Portrait d’homme (vers 1502-1504) par Raphaël, plusieurs toiles de Rubens ou encore un magnifique Portrait de la Princesse Karoline von Liechtenstein en Iris (1793) par Elisabeth Vigée-Lebrun.

Commissaire général : Dr. Johann Kräftner, directeur des Collections princières à Vienne et Vaduz.



Christelle MAUREAU / christelle@claudinecolin.com

Dereen O'SULLIVAN / dereen@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Caumont Centre d’Art

3, rue Joseph Cabassol – 13001 Aix-en-Provence

Tél : 04 42 20 70 01

Caumont Centre d'Art est ouvert tous les jours y compris les jours fériés dès le 6 mai 2015.

De mai à septembre : 10h-19h

D’octobre à avril : 10h-18h

Nocturnes les mardis jusqu’à 21h30 en période d'exposition. 

La librairie-boutique culturelle sera ouverte aux horaires de l’Hôtel de Caumont, y compris le dimanche. 

Le Café Caumont est ouvert aux horaires du Centre d'Art. Dernier accès 30 minutes avant la fermeture.




DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
J'AIME LES PANORAMAS

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE / MARSEILLE

L’exposition J’aime les panoramas, fruit d’une étroite collaboration entre les Musées d’art et d’histoire de Genève et le MuCEM, à Marseille, cherche à montrer comment la notion de panorama dépasse les catégories habituelles de la représentation (beaux-arts, art contemporain, photographie, cinéma, industrie, pratiques amateur…). Issue d’une logique scientifique et militaire avant d’être accaparée par la société du spectacle, l’expérience panoramique pose la question de notre rapport au monde ou au paysage, maîtrisé ou inconnu, au tourisme de masse, à la consommation de points de vue formatés, à l’image comme source de divertissement.

Du premier dessin de panorama déposé par l’inventeur américain Robert Fulton à l’Institut national de la propriété intellectuelle de Paris, en 1799, à 360° room for all colours, de l’artiste danois Olafur Eliasson, réalisée en 2002, l’exposition propose un éventail chronologique large. En réunissant des œuvres d’artistes tels que Jeff Wall, Peter Greenaway, David Hockney, Vincent Van Gogh, Gustave Courbet, Gerhard Richter, Jan Dibbets, François Morellet, Ellsworth Kelly, elle souligne la diversité des propositions artistiques influencées ou marquées par la notion de panorama.

Des relevés photographiques des Alpes à ceux des champs de bataille en passant par les papiers peints, les cartes postales ou les films, registres, médiums et univers se mélangent et renouvellent le regard que nous portons sur le monde et sur la fonction du spectateur.



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 4 NOVEMBRE 2015 AU 29 FÉVRIER 2016
TRACES, FRAGMENTS D'UNE TUNISIE CONTEMPORAINE / FRAGMENTS II

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATION DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERANNEE / MARSEILLE

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine révèle une scène artistique contemporaine tunisienne riche, variée et intense, qui n’a pas peur d’affronter l’Histoire et les réalités sociales ou politiques du pays, représentée par des artistes tels Zied ben Romdhane (photographe), Ismaïl Bahri (plasticien et vidéaste), Fekhri el Ghezal (photographe), Hella Ammar (plasticienne et photographe) et Souad Mani (plasticienne et vidéaste).



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques



DU 30 OCTOBRE AU 17 JANVIER 2015
BODY TALK, FÉMINISME, SEXUALITÉ ET CORPS

Body Talk, c'est un regard sur le féminisme, la sexualité et le corps, porté par 6 artistes issues d'un même continent, l'Afrique, avec son histoire, ses blessures, ses engagements...



Avril Boisneault avril@claudinecolin.com 

Communiqué de presse



DU 28 OCTOBRE 2015 AU 28 MARS 2016
COSA MENTALE

Inédite en son genre, l’exposition COSA MENTALE propose de relire l’histoire de l’art de 1880 à nos jours, à travers la fascination des artistes pour une transmission directe de la pensée et des émotions. Elle invite le spectateur à revivre l’une des aventures inattendues de la modernité : le devenir télépathique de l’art au XXe siècle. Suivant un parcours chronologique allant du symbolisme à l’art conceptuel, l’exposition réunit une centaine d’œuvres d’artistes majeurs, d’Edvard Munch à Vassily Kandinsky, de Joan Miró à Sigmar Polke, qui proposent de nouveaux modes d’échanges avec le spectateur au-delà des codes langagiers habituels.

L’exposition permet de comprendre comment, tout au long du XXe siècle, les tentatives pour matérialiser et rendre visibles les processus de la pensée coïncident avec les expérimentations des avant-gardes artistiques. Car ce fantasme d’une projection directe de la pensée a non seulement un impact décisif sur la naissance de l’abstraction, mais influence le surréalisme et son obsession pour le partage collectif de la création ou, dans l’après-guerre, la multiplication d’installations visuelles et sonores motivées par la révolution de l’information, avant d’annoncer la « dématérialisation de l’art » dans les pratiques conceptuelles.

Le parcours s’ouvrira avec l’invention du terme « télépathie », en 1882 quand l’étude de la psychologie se frotte à l’essor des télécommunications. Des tentatives de « photographie de la pensée » vers 1895 aux premiers « encéphalogrammes » en 1924 (l’année de la parution du Manifeste du Surréalisme), c’est l’activité même du cerveau qui se donne à voir en toute transparence et pousse les artistes à abattre les conventions de la représentation en supprimant toute contrainte de traduction. Loin de rester une obscure fantaisie paranormale, la télépathie ne cesse d’intriguer et de subjuguer les artistes tout au long du XXe siècle. Omniprésente dans l’univers de la science-fiction, elle refait surface dans l’art psychédélique et conceptuel des années 1960-70, avant de resurgir aujourd’hui dans des pratiques contemporaines envoûtées par les technologies de la « connaissance partagée » et l’essor des neurosciences. 



Communiqué de presse
Informations pratiques

Centre Pompidou Metz
1 parvis des droits de l’homme – 57000 Metz
Tel Public : 03 87 15 39 39




DU 21 OCTOBRE 2015 AU 10 JANVIER 2016
LA VIE MAGNIFIQUE

PALAIS DE TOKYO

AUTOMNE 2015 

SAISON LA VIE MAGNIFIIQUE

UGO RONDINONE I LOVE JOHN GIORNO

RAGNAR KJARTANSSON

MELANIE MATRANGA



Marika Bekier marika@claudinecolin.com

Avril Boisneault avril@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 17 OCTOBRE 2015 AU 17 JANVIER 2016
APRÈS EDEN - COLLECTION ARTUR WALTHER

LA MAISON ROUGE

Depuis son ouverture, la maison rouge expose à l’automne une grande collection
internationale. A partir du 17 octobre 2015, c’est l’exceptionnelle collection de photographies d’Artur Walther qui sera dévoilée. Artur Walther a rassemblé en vingt ans des ensembles conséquents d’une grande cohérence ; partant de la photographie allemande, puis américaine, il s’est ensuite tourné vers la photographie africaine et asiatique.
L’exposition Après Eden, présentera une sélection de plus de 500 œuvres d’une cinquantaine d’artistes. Photographie historique, daguerréotypes, photographie contemporaine, vidéos, revues, albums de la fin du 19è siècle ont été sélectionnés par le commissaire, Simon Njami, pour construire un parcours autour du paysage, du visage, de la performance, du portrait et d’essais anthropométriques ou ethnographiques. 



Communiqué de presse



DU 2 OCTOBRE 2015 AU 10 JANVIER 2016
LÀ OÙ COMMENCE LE JOUR

LAM

L’exposition Là où commence le jour, présentée au LaM du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016 dans le cadre de lille3000 - Renaissance, prend la forme d’un parcours poétique ayant pour thème l’émancipation de l’individu par la (re)connaissance du monde qui l’entoure. À l’instar de L’Odyssée d’Homère ou de La Divine comédie de Dante – mais aussi des jeux de rôles contemporains –, ce récit visuel inédit invite le visiteur à accomplir un voyage sensible et mystérieux où lui sont révélées, d’œuvre en œuvre, la conception et la conscience que l’être humain a des savoirs, des symboles, de la nature, du corps, de la création, de l’espace et du temps. 



Pénélope Ponchelet

penelope@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Le LaM est ouvert de 10 h à 18 h du mardi au dimanche
Tarifs : TP 10 € / TR 7 € / Gratuit le premier dimanche du mois et sur présentation de «LaC’Art»
Rens. : +33 (0)3 20 19 68 68 / 51 – www.musee-lam.fr

Pour se rendre au LaM :
- en transports en commun avec Transpole : métro ligne 1, station Pont de bois + Liane 4 arrêt L.A.M. ou métro ligne 2, station Fort de Mons + bus 59, arrêt L.A.M.
- par la route : à 20 min. de la gare Lille Flandres, autoroute Paris-Gand (A1/A22/N227), sortie 5 ou 6 Flers / Château / Musée d’art moderne 




DU 16 SEPTEMBRE AU 25 OCTOBRE 2015
TAKE ME (I'M YOURS)

MONNAIE DE PARIS

20 ans après la première édition, Hans-Ulrich Obrist, curator star et Christian Boltanski, l'un des plus grands artistes français, recréent TAKE ME (I’M YOURS), une exposition où le visiteur est invité à toucher, utiliser et même emporter les objets/œuvres proposés par une trentaine d’artistes internationaux parmi lesquels Yoko Ono, Gilbert & George, Bertrand Lavier, Philippe Parreno…

Une occasion exceptionnelle de (re)découvrir les superbes salons XVIIIe de la Monnaie de Paris transformés en un lieu d’échange et de partage entre le public et les artistes invités.



Avril Boisneault avril@claudinecolin.com 

Communiqué de presse



DU 11 SEPTEMBRE 2015 AU 25 JANVIER 2016
FLORENCE - PORTRAITS À LA COUR DES MÉDICIS

MUSEE JACQUEMART-ANDRE

Au XVIe siècle, l’art du portrait devient de plus en plus répandu parmi les élites florentines qui trouvent là un moyen de porter les traits de leur visage et leur statut social à la postérité. Ils recourent pour cela à des figures littéraires telles que Pétrarque, à des références musicales ou à une mise en scène riche en symboles pour décrire la vie du modèle, sous ses multiples facettes. 

Le Musée Jacquemart-André consacre une exposition inédite aux grands portraitistes florentins du XVIe siècle autour d’une quarantaine d’oeuvres. Outre la présentation des chefs-d’oeuvre de Pontormo, élève d’Andrea del Sarto et maître du maniérisme, ce sera l’occasion d’apprécier les traits raffinés et gracieux, typiques des portraits de Bronzino ou ceux de Salviati témoignant d’un sens achevé de la sophistication. 

Cette exposition va offrir un panorama de l’art du portrait florentin au XVIe siècle, avec ses principaux thèmes et mutations stylistiques. À travers le regard des peintres expérimentant de nouvelles manières de représenter leurs contemporains, elle permettra d’apprécier les évolutions de style du Cinquecento, un siècle particulièrement mouvementé sur les plans culturel et religieux. 



Communiqué de presse
Informations pratiques

Dereen O'SULLIVAN / dereen@claudinecolin.com




DU 10 SEPTEMBRE 2015 AU 7 FÉVRIER 2016
VILLA FLORA : LES TEMPS ENCHANTES. MANET, RENOIR, CÉZANNE, VAN GOGH, BONNARD, VUILLARD, VALLOTTON, MATISSE… CHEFS-D’ŒUVRE DE LA COLLECTION PRIVÉE HAHNLOSER-BÜHLER

MUSEE MARMOTTAN MONET

Musée des collectionneurs par excellence, le musée Marmottan Monet a vocation à faire découvrir des chefs-d’œuvre provenant des plus prestigieuses collections particulières. Le remarquable ensemble réuni par les époux Hedy et Arthur Hahnloser figure au premier rang de celles-ci. Installé à Winterthur, non loin de Zurich, c’est entre 1906 et 1936 que ce couple suisse constitue une collection unique en son genre pour orner sa demeure, la Villa Flora. Du 10 septembre 2015 au 7 février 2016, le musée Marmottan Monet crée l’événement et présente cette collection pour la première fois en France. À cette occasion, près de 80 chefs-d’œuvre par Bonnard, Cézanne, Manet, Manguin, Matisse, Marquet, Renoir ou encore Vallotton, Vuillard et Van Gogh voyageront hors de Suisse pour être présentés dans l’hôtel particulier de Paul Marmottan qui sera, le temps d’une exposition temporaire, l’écrin de l’exceptionnelle collection Hahnloser.

Commissaires de l’exposition :   

Angelika Affentranger-Kirchrath, Conservatrice de la Villa Flora, Winterthur

et Marianne Mathieu, Adjointe au directeur, chargée des collections du musée Marmottan Monet



Communiqué de presse



DU 8 SEPTEMBRE 2015 AU 31 JANVIER 2016
OSIRIS, MYSTÈRES ENGLOUTIS D'EGYPTE

INSTITUT DU MONDE ARABE

Exposition évenement de la rentrée, « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » dévoilera 250 objets retrouvés lors de fouilles sous-marines, dont les découvertes récentes de ces 7 dernières années menées par Franck Goddio. Viendront s’y ajouter une quarantaine d’œuvres provenant des musées du Caire et d’Alexandrie dont certaines sortiront d’Égypte pour la première fois. Ces découvertes, à la signification historique hors du commun, permettront d’illustrer la « légende d’Osiris », l’un des mythes fondateurs de la civilisation égyptienne. La célébration des « Mystères d’Osiris », grande cérémonie de l’Égypte antique commémorait, perpétuait et renouvelait annuellement cette légende divine.



Caroline VAISSON

caroline@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Institut du monde arabe

1, rue des Fossés-Saint-Bernard Place Mohammed V

75236 Paris Cedex 05

www.imarabe.org

Horaires :

Mardi, mercredi, jeudi : 10h-19h Vendredi : 10h-21h30

Samedi et dimanche : 10h-20h




DU 5 AOÛT AU 2 NOVEMBRE 2015
CARTE BLANCHE AU DESIGNER FELIPE RIBON

MUSEE DES ARTS DECORATIFS ET DU DESIGN DE BORDEAUX

Du 5 août au 2 novembre 2015, le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (MADD) donne carte blanche à Felipe Ribon pour investir les espaces de l’Hôtel Lalande. Le designer imagine un parcours immersif au coeur des collections, inspiré par l’histoire étonnante du lieu et de ceux qui l’ont habité depuis la fin du XVIIIe siècle.

Faisant suite aux expositions de Felipe Ribon à l’Institut Néerlandais et au musée Cognacq-Jay, cette nouvelle présentation rassemble ses différents projets et les inscrit dans la continuité d’une réflexion qui prendra un sens nouveau dans le dialogue avec les collections et l’architecture du musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux.

Les objets exposés, appartenant aux collections Mind the Gap et ae - objets médium, sont conçus dans la même volonté de stimuler notre perception extra-sensorielle. Ils sont issus d’une réflexion qui se nourrit dans les marges de la pensée occidentale cartésienne, une pensée qui s’aventure sur les terrains incertains de l’inconscient et de l’impalpable.

Les objets conçus par Felipe Ribon sont des outils mis à la disposition de l’esprit. Leur rôle est d’éveiller notre capacité à ressentir et percevoir autrement. A leur côté, on s’enhardit à réinterroger le lien paradoxal entretenu avec notre esprit.



Communiqué de presse



DEPUIS LE 11 JUILLET 2015
RÉOUVERTURE DE LA COLLECTION LAMBERT

Constituée des œuvres exceptionnelles acquises au cours de sa vie par le galeriste et collectionneur Yvon Lambert (556 œuvres majeures d'artistes comme Cy Twombly, Andres Serrano, Sol LeWitt, Nan Goldin, Jean-Michel Basquiat, Douglas Gordon…), la Collection Lambert rouvre ses portes au public après deux ans de travaux. Doublant ses espaces d’exposition, elle investit désormais, en plus de l’Hôtel de Caumont, l’Hôtel de Montfaucon mitoyen.
 
Deux grandes expositions marquent la réouverture de la Collection : une présentation des chefs-d’œuvre du fonds – dont certains n’ont jamais été montrés depuis l’exposition inaugurale de la Collection en 2000 – et une exposition temporaire, hommage à Patrice Chéreau, qui initie une première collaboration historique avec le festival d’Avignon.



Marine Le Bris / marine@claudinecolin.com

Communiqué de presse
Informations pratiques

Collection Lambert
5 rue Violette
84 000 Avignon
+33 (0)4 90 16 56 20
www.collectionlambert.fr

Librairie et restaurant :
La librairie sera ouverte aux horaires du musée
Le restaurant sera ouvert aux horaires du musée et le soir

Horaires d’ouverture et tarifs:
En juillet et en aout : tous les jours de 11h00 à 19h00
De septembre à juin : du mardi au dimanche de 11h00 à 18h00
Tarif : 10 euros
Tarif réduit : 8 euros




DU 27 JUIN AU 5 OCTOBRE 2015
PARCOURS TANIA MOURAUD

À partir du 27 juin 2015, la rétrospective amorcée au Centre Pompidou-Metz se poursuit sous la forme d’un parcours dans neuf lieux et institutions partenaires présentant divers aspects de l’œuvre de Tania Mouraud, qui viennent compléter l’exposition du Centre Pompidou-Metz. Cet itinéraire à travers la ville de Metz mène le visiteur à la Galerie d'Exposition de l’Arsenal, la Chapelle des Templiers, Saint-Pierre-aux-Nonnains, Faux Mouvement – Centre d’art contemporain, au Frac Lorraine, au Musée de La Cour d’Or – Metz Métropole, aux galeries Toutouchic et Octave Cowbell, devant les vitrines du magasin Galeries Lafayette ainsi qu’à travers l’espace urbain, afin de dévoiler des œuvres emblématiques de l’artiste. Dans le cadre d’une collaboration d’une durée d’un an, des ateliers sont également proposés aux étudiants de l’École Supérieure d’Art de Lorraine en présence de l’artiste.

Depuis le milieu des années 1990, le parcours de Tania Mouraud est étroitement lié à la ville de Metz, grâce au soutien régulier du Frac Lorraine, qui achète en 1995 l’œuvre anthologique de la fin des années 1970 intitulée City Performance N°1, consistant en une campagne d’affichage faisant apparaître le mot « NI » sur 54 panneaux publicitaires de 4 x 3 m dans Paris, puis qui initie le projet monumental HCYS? en 2005, installé sur un mur aveugle du Musée de La Cour d’Or. À l’occasion de l’exposition Tania Mouraud. Une rétrospective, la campagne d’affichage City Performance N°1 est réactivée dans l’ensemble de l’agglomération messine pendant une semaine. 

 



Communiqué de presse
Informations pratiques

Centre Pompidou Metz

1 parvis des droits de l’homme – 57000 Metz
Tel Public : 03 87 15 39 39
www.centrepompidou-metz.fr 




DU 24 JUIN AU 16 NOVEMBRE 2015
MIGRATIONS DIVINES

MUCEM - MUSEE DES CIVILISATIONS DE L'EUROPE ET DE LA MEDITERRANEE / MARSEILLE

A travers une collection d’oeuvres et d’objets archéologiques exceptionnels prêtés par la Fondation Gandur pour l’Art et le Musée d’Art et d’Histoire de Genève, le MuCEM apporte un nouveau regard sur la dynamique des grands polythéismes antiques. Loin d’être des faits religieux isolés et figés, ces grands bassins de culture se croisent et se répondent au coeur de la Méditerranée.

Cette nouvelle exposition phare interroge ce dialogue entre les panthéons grec, romain et égyptien, dans leurs pratiques, leurs représentations, ou dans les réponses qu’elles apportent aux questions relatives à la réussite et à la finalité de l’existence. Le commerce, et parfois les conquêtes militaires, ont largement contribué à la diffusion des dieux antiques. Ces échanges intellectuels entre les civilisations ont façonné des formes théologiques nouvelles, qui illustrent pleinement la perméabilité et l’esprit de tolérance porté par les religions de l’antiquité.

Commissaire générale : Myriame Morel-Deledalle, conservateur du patrimoine au MuCEM
Commissaires associés : Jean-Luc Chappaz, conservateur des collections égyptiennes, pharaoniques et du

Soudan du Musée d’Art et d’Histoire de Genève (MAHG) et le Professeur Robert Steven Bianchi, conservateur en chef et conservateur des collections antiquités pour la Fondation Gandur pour l’Art, Genève (FGA)



Patricia Lachance : patricia@claudinecolin.com
Christelle Maureau : christelle@claudinecolin.com

Communiqué de presse



DU 24 JUIN AU 13 SEPTEMBRE 2015
ACQUAALTA CELESTE BOURSIER-MOUGENOT

PALAIS DE TOKYO

Le Palais de Tokyo invite Céleste Boursier-Mougenot (né en 1961, vit et travaille à Sète), artiste singulier de la scène française et internationale qui représente au même moment la France à la 56ème Biennale d’art contemporain de Venise, à concevoir une vaste installation inédite qui métamorphosera les espaces du Palais.



Communiqué de presse



1   |   2   |   3      »      
Évènements : 48