15 Nov. 2012
10 Févr. 2013

RETROSPECTIVE MICHAEL KREBBER - LES ESCARGOTS RIDICULISÉS

CAPC - MUSEE D'ART CONTEMPORAIN DE BORDEAUX

L’exposition Les escargots ridiculisés est la première rétrospective mondiale de Michael Krebber.

 « Je ne crois pas que je puisse inventer quelque chose de nouveau en art ou en peinture car quoique je voudrai inventer existe déjà ». M.K.

Michael Krebber est aujourd’hui considéré comme un artiste majeur de la peinture conceptuelle. S’il a exposé à de nombreuses reprises en Europe et aux Etats-Unis son travail reste cependant peu connu en France. Acteur emblématique de la scène de Cologne depuis les années 1980 il fut un proche collaborateur de personnalités majeures comme Martin Kippenberger, Albert Oehlen, Cosima von Bonin ou de Kai Althoff.

C’est la première fois que son travail, avec plus de 150 œuvres exposées dans la Nef et les galerie du CAPC, fait l’objet d’une rencontre avec le grand public, un défi d’autant plus ambitieux et stimulant lorsqu’on sait à quel point cette œuvre opère des résistances et joue volontairement de relations ambigües avec les normes et rituels du monde de l’art, aussi bien en leur tournant le dos qu’en se les appropriant sous des formes singulières. Désamorçant les attentes, opérant avec une grande économie de moyen dans la forme, Michael Krebber propose une « esthétique de la déception ».

Si Michael Krebber apparaît comme une personnalité discrète et peu médiatique, à la fois perplexe et ambivalente sur la nature même de sa pratique, il n’en reste pas moins un passeur  discret dont l’influence est considérable dans les milieux artistiques. Le dialogue qu’il entretient avec ses élèves à la Staatliche Hochschule de Francfort fait de lui un « personnage fictionnel », acteur de sa propre démarche, qui fascine  la génération émergente.

Michael Krebber joue avec  les conventions picturales et les instrumentalise. Son geste de peintre est marqué par l’ambiguïté, l’empreinte subtile d’une provocation sans outrance et la subversion, alors que sa démarche conceptuelle reste fidèle à  une intransigeance volonté de se positionner « là où on ne l’attend pas ». Son œuvre est marqué par la diversité et l’hétérogénéité des vocabulaires picturaux, l’exploration des frontières de la surface du tableau et la tension entre la représentation et l’abstraction. L’ensemble de son parcours relève du questionnement sur l’histoire même de la peinture.

 « Comment la figure et le fond, la forme et le format, la surface et l’espace, la couleur et l’objet, le cadre et le mur, l’objet et l’installation, la lumière et le lieu, le matériel et la référence, le titre et le contexte, l’original et l’objet trouvé peut être relié à un autre élément ». M.K.

astrorock - 2008
mk_166_2011
untitled7_1994
DOCUMENTATIONS
Informations pratiques

A l'occasion de cette retrospective, le CAPC invite Jonathan Binet a investir une des ailes de l’Entrepôt Lainé (Galerie Foy du CAPC) pour y présenter son travail, sa démarche et sa façon de concevoir l’art.

A 28 ans, diplômé des Beaux-Arts de Saint-Etienne et de l’ENSBA Paris (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts), Jonathan Binet commence à se faire un nom et une place sur la scène conceptuelle nationale et internationale. 

DIRECTION

Commissariat : Alexis Vaillant

CONTACT

Contact presse : 

Samya Ramdane - samya@claudinecolin.com 


CLAUDINE COLIN COMMUNICATION
3 rue de Turbigo 75001 Paris
T. +33 1 42 72 60 01