30 Oct. 2008
28 Jan. 2009

JEAN-MICHEL ALBEROLA, HUILE SUR TOILE

Musée des Beaux Arts, Nancy

Jean-Michel Alberola, né en 1953, est à la fois peintre, sculpteur, écrivain, cinéaste, photographe.

Son exposition au musée des beaux-arts de Nancy constitue un événement puisque, pour la première fois, il n’y présente que sa peinture, "la chose centrale de sa vie", sans aucune autre forme d’expression.

Ici pas d’oeuvres murales in situ mais une rétrospective complète de sa production picturale des 10 dernières années.

Près de 80 huiles sur toile sont rassemblées.

Les tableaux ont été sélectionnés par l’artiste qui est à la fois commissaire et scénographe de l’exposition.

Utilisant de multiples médiums dans ses oeuvres, Jean-Michel Alberola tente de lier la peinture, l’écriture et la parole.
Associé au retour de la figuration, il apparaît sur la scène artistique au début des années 80. Préoccupé, comme d’autres peintres de sa génération, par le devenir de la peinture et la pertinence de sa pratique, il s’intéresse particulièrement à "cette idée de la fin de la peinture" en développant toute une panoplie d’expressions qui viennent parasiter le tableau / huile sur toile.

Nourri d’une histoire de l’art à laquelle il est très attaché, l’artiste décline une peinture résolument singulière mélangeant volontiers toutes les catégories du vocabulaire pictural qu’il soit abstrait, figuratif, gestuel, conceptuel, géométrique. Ses premières oeuvres se caractérisent par l’abondance des morceaux choisis dans le Tintoret, Véronèse, Vélasquez ou Manet ainsi que par le choix de thèmes classiques
mythologiques ou bibliques.
Il cherche ainsi à rétablir une continuité, conscient que ce dialogue avec le passé permet une meilleure compréhension du monde dans lequel il vit.

Jean-Michel Alberola vit et travaille à Paris.
Il est l’un des rares peintres français contemporains à être reconnu à l ‘étranger. Il a exposé à Düsseldorf, Haarlem, Bruxelles, Helsinki et Berlin participant aux grandes expositions dont la dernière en date : Traces du sacré.

Jean-Michel Alberola est parmi les artistes d'aujourd'hui celui qui lie le plus étroitement peinture et écriture. Ses tableaux peuvent sembler inachevés, fragmentés se lisant comme un rébus dans lequel s’égrènent figures, silhouettes, mots, expressions, slogans.
Ce morcellement est un geste essentiel dans sa démarche. Tout un monde étrange de corps et de paysages mêle ainsi jeux de mots et jeux de formes. Les fragments de peinture tels des pictogrammes mystérieux qui vibrent de leur couleur, provoquent l’imaginaire du spectateur.

Pour Jean-Michel Alberola, la seule façon de rendre la peinture pertinente aujourd’hui est de l’engager dans un rapport dialectique au réel, de l’inscrire dans le devenir de l’histoire. L’image, en s’ouvrant à l’opacité du monde, cesse d’être immédiatement lisible.

catalogue de l’exposition
Editions Ereme – 128 pages – 90 illustrations – format 20/26cm – 29.50€

Celle qui fait pchitt
Celui qui stratège
Celui qui bonnet de laine
Celui qui cherche la sortie
Celui qui Egypte
Celui qui fait le Gilles
Celui qui Lénine
Celui qui parle presque
Informations pratiques
Musée des Beaux Arts
3 place Stanislas
Nancy
T. 03 83 85 30 72

Ouvert tous les jours sauf le mardi (fermé les 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier)
De 10h à 18h

Tarifs :
6 € plein tarif / 4 € tarif réduit
Gratuit le 1er dimanche de chaque mois toute la journée
CONTACT
Contact presse :
Sandrine Mahaut
sandrine@claudinecolin.com

CLAUDINE COLIN COMMUNICATION
3 rue de Turbigo 75001 Paris
T. +33 1 42 72 60 01